Antoinette Fouque - Site Archives


Antoinette Fouque - Site Archives

Enseignement et psychanalyse : lesactes militants d'Antoinette Fouque

Antoinette Fouque (http://www.antoinettefouque-archives.com/) lie connaissance avec Jacques Lacan, célèbre psychanalyste à la fin des années 60. Diplômée en Lettres, la jeune femme a exercé la profession d'enseignante. En parallèle à à l'enseignement, elle est critique littéraire pour plusieurs sociétés d’édition et écrit des notes de lecture pour une troisième. Avec son directeur de thèse Roland Barthes, Antoinette Fouque prépare un Diplôme d'études approfondies. L'étudiante fréquente Monique Wittig, romancière féministe au même moment.

C'est dans la cité phocéenne que se passe son enfance. Antoinette Fouque ressent les soucis que connait une femme quand elle assume ses mission de mère et de femme tout en exerçant un métier quand elle devient maman en 1964. Le père d’Antoinette Fouque est un militant syndicaliste.

Une militante de la cause des femmes

Cette théoricienne du féminisme crée le MLF, Mouvement de libération des femmes) avec le soutien d'autres militantes. Au début des années 80, Antoinette Fouque s'éloigne du Mouvement de libération des femmes lorsqu'elle part aux Etats-Unis. Le MLF, à cette époque en proie à des querelles intestines, perd des adhérentes et de l’influence. Cette militante s’est battue tout au long de son existence pour que le droit des femmes progresse. Antoinette Fouque et les autres militantes font le choix de déclarer le Mouvement de libération des femmes avec le statut d’une association, à la fin des années 70.

Antoinette Fouque, sa maison d'édition et ses librairies

C'est en fréquentant les milieux intellectuels parisiens que, Antoinette Fouque s'aperçoit combien les femmes tiennent peu de place dans le monde de l’édition. Les boutiques de livres créées par Antoinette Fouque restent ouvertes jusqu'à minuit, il s'agit d'espaces de rencontres. En 1973, elle lance Les Editions des femmes, en même temps que les Librairies des femmes à Paris, Lyon et Marseille.

L'Alliance des Femmes pour la Démocratie : l'engagement politique d'Antoinette Fouque

Antoinette Fouque est élue au parlement européen de 1994 à 1999, elle s'était présentée sur la liste des Radicaux de gauche. A Strasbourg, elle assure la vice-présidence de la commission des droits de la femme. En 2015, les droits des femmes sont encore en danger et l’Alliance des Femmes pour la Démocratie se bat pour endiguer la poussée de tous les extrémismes. Plus que jamais active, l’Alliance des Femmes pour la Démocratie fondée par Antoinette Fouque se positionne à gauche.